Entretien › Faire une embouchure de didgeridoo

Pourquoi faire une embouchure ?

L’embouchure est primordiale et a un intérêt multiple:

  • adaptation à votre bouche: modelage de la cire comme bon vous semble, une fois chauffée par le jeu ou avec vos doigts/lèvres
  • confort: odeur et contact
  • étanchéité: pas ou peu de pertes d'air !

image

En général en cire d’abeille (humm, ça sent bon! ;) ), elle peut être de couleur

  • jaune, la plus commune
  • blanche, avec parfois de la paraffine (à déconseiller aux personnes facilement allergiques), de l'eucalyptus, plus dures une fois sèche (pharmacie...)
  • noire, avec des pigments, du charbon végétal; on en voit en Australie, et elles peuvent être naturellement noires.

Comment faire une embouchure : technique du trempage

Certains font des embouchures en utilisant la technique du trempage: mettre un récipient de cire d'abeille au bain marie et tremper directement l'embouchure du didje dedans, à plusieurs reprises. Mais cette technique présente plusieurs inconvénients:

  • la cire n'est pas tassée, donc moins dense, donc plus molle
  • pas ou peu de possibilité de faire des embouchures en dôme, entonnoir, permettant notamment une réduction de diamètre
  • se décolle parfois en couches: il ne faut pas trop attendre entre les couches

Comment faire une embouchure : technique manuelle

image

Pour (re)faire une embouchure, il suffit d’avoir un peu de cire d’abeille (disponible chez tous bons apiculteurs, sur les marchés...).
Pour ramollir la cire, on malaxe des petits bouts de cire entre nos doigts, on les chauffe au briquet, ou au micro-onde et bain-marie.
Ensuite on fait un petit cylindre de cire.

image

On applique ensuite les cylindres sur l’embouchure vierge (qui doit être plane, propre, sèche: ne pas avoir joué avant, car l'humidité diminue l'accroche de la cire sur le bois / peinture / vernis). On étale la cire vers l’extérieur, mais surtout vers l’intérieur : il ne doit pas y avoir de marche entre la cire et l’intérieur du didje !

Essayer de bien compacter la cire, de ne pas trop la frotter pour qu'elle ne parte pas en copeau: c'est physique des doigts !

image

Vous pouvez passer régulièrement un coup de chiffon imbibé d’alcool pour nettoyer la cire,
refuge à la longue de tous poils de barbes et autres morceaux de tissu.
C'est d'ailleurs là un des inconvénients:

  • ça chope tout ce qui traine ! (poils, sable...)
  • ça fond au soleil (mais quelle idée de laisser votre didje au soleil ??)

Certains didjes n’ont pas d’embouchure en cire et si l’on peut jouer directement dedans, alors c’est vraiment le pied, surtout pour les porteur de moustaches !! :davie:
C'est régulièrement le cas sur les yidakis aborigènes.

Si jamais vous saignez des lèvres, ou au dessus des lèvres, cela peut avoir au moins 3 origines:

  • vous avez un manque de pression que vous comblez en appuyant fortement sur le didje, et à la longue, il vous abime la peau ou les lèvres... Musclez-vous et soyez patient !
  • vous êtes pas ou mal rasé (pour les messieurs). Des poils assez longs ou très courts, passe encore, mais vers 3-4 mm de long, les poils irritent la peau. Rasez-vous... ou laisser pousser !
  • votre embouchure de didje est à angle droit (fréquent sur les didjes traditionnels sans cire), et le bord finit par "couper" un peu la peau: un coup de lime à métaux très léger et le tour est joué !

Pour le nettoyage de l'embouchure, voir la partie Entretien !