Techniques de sons

image

Sur cette coupe de tête de kangourou :Sp , on voit les parties mobiles de la bouche en rouge, qui nous intéressent pour jouer du didgeridoo. J’aurais pu rajouter le larynx.
Le jeu fera donc intervenir:

  • les lèvres,
  • la langue,
  • la mâchoire inférieure
  • l'épiglotte et la luette,
  • les cordes vocales.

Bien sûr, toute la partie thoracique (poumon) et ventrale intervient, notamment dans la respiration !

On peut également faire varier la puissance du son en faisant des sur-pressions ou soupressions. On reste en surpression tant que le bois vibre à une fréquence proche du bourdon de base et que l'on peut revenir au bourdon de base sans rupture de ton. On peut monter d'à peu près un-demi ton en surpression.

Allez, ne vous limitez pas, utilisez tout votre corps !
Dubravko Lapaine à DidjinOz 2008.

On parlera aussi ici de techniques issues du jeu traditionnel aborigène...

yirdaki de cérémonie, joué par Laga