Les vocalisations au didgeridoo

Une vocalise, c'est quoi ?

Une vocalise ou vocalisation, c'est mettre de la voix dans le didje lors du jeu, sur un temps assez long, ce qui les différencie des cris qui sont plutôt percutants et courts.

On peut utiliser toutes les voyelles pour faire des vocalises, comme le montre l'extrait sonore ci-dessous.

écouter le son

- Démo vocalisation -

Pourquoi vocaliser ?

Vocaliser permet, suivant la note du didje et la hauteur de vocalise, de sortir une harmonique, voire de faire chanter le didje qui émet alors une harmonique chantante qui lui est particulière. Ainsi le jeu et la gamme de sons sont élargis. Les aborigènes vocalisent presque en permanence dans le didje, ce qui rend le son encore plus caverneux et terreux, avec des yidakis qui sont plus ou moins adaptés, on peut avoir des raclements ou encore des grot-grot plus ou moins prononcés, amplifiant fortement le son émi.

Pour aller plus loin

Chant diphonique grave

Il est possible de faire un chant diphonique grave dans le didgeridoo, et en général plus facilement dans un didje grave (Do et en dessous). Les didjes graves ayant un son déjà assez dramatique, on peut arriver à un son quasi religieux avec des sonorités proches des chants tibétains par exemple.

(NB: je posterai prochainement un morceau illustratif)

Son nasal

La première fois que j'ai entendu cela, c'était à Airvault avec Charlie McMahon jouant avec un de ses didjeribone à coulisse. Il avait un micro dans le nez, ce qui faisait une sorte de réverbération, mais il me semble aussi qu'il émettait des sons par le nez.

La technique est de faire une vocalise courte en expirant par le nez un court instant. En fait, au lieu d'inspirer lors de la respiration continue, on expire en émettant un son. Un exemple est donné dans la vidéo ci-dessus entre 3'10 et 3'30.