Extremités d'un didgeridoo en bambou

Embouchure

image

L’extrémité doit être coupé bien perpendiculairement,
surtout si vous jouez de face (voir schéma ci-contre, vue de dessus du didje).
De même, il vaut mieux faire l’ouverture trop grande quitte à mettre de la cire,
que de se retrouver à l’agrandir après le vernis ou la peinture…mais nous y reviendront.

image

On aura préalablement coupé à ras juste avant la section.
Bien sûr, l’embouchure se fait du coté où le diamètre est le plus petit,
et le plus grand pour la sortie…
C’est ainsi que vous soufflez dans la terre, et que le didje garde sa position d’origine.

image

On ouvre la section au couteau ou cutter (attention à vos petites papattes). Le trou est fait assez petit au début.
Le trou est ensuite agrandi avec la lime à bois jusqu’à un diamètre de 3 à 3,5 cm.

Sortie

image

Pour la sortie, c’est un peu la même chose :
on coupe juste après une section, puis on lime,
suffisamment pour avoir une épaisseur à peine plus fine que le reste du didje…
Courage… !
C’est là qu’on se rend compte que de bons outils sont essentiels,
et font gagner du temps et de l’huile de coude !