Les harmoniques au didgeridoo

Les harmoniques sont appelées overtones en anglais: littéralement tons au dessus, d'où la confusion fréquente avec la survibration).
Tout instrument émet en même temps que la note de base d'autres notes plus élevées: les harmoniques. Ce sont elles qui font la richesse du son. Dans le cas du didgeridoo, on peut sélectionner certaines harmoniques en changeant la forme intérieure de la bouche, par exemple en faisant des ou, i....

C’est le son d’abeille qui se rajoute au son fondamental. Ce son est particulièrement bon dans des didjes de note fondamentale élevée (mi et plus).
Vous avez déjà parlé ? Bon ben alors c’est un peu pareil : analysez les mouvements de vos lèvres lorsque vous faîtes a, i, o,et même u (assez difficile à avoir). Vous avez sans doute remarqué que vos lèvres sont pincées pour le i et ouvertes en cul de poule (mais un cul de poule, est-ce réellement ouvert ? ) pour le o.
Analysez bien les positions et refaîtes à peu de chose près les mêmes dans le didje, en les accentuant. Ainsi, le a semble nécessiter un léger recouvrement de la lèvre inférieure par la supérieure, contrairement au u.
Analysez également le volume de votre cavité buccale (principalement donné par votre langue et joues) : un i demande des joues serrées(du moins au début), et une langue très près du palais, contrairement à un o.

écouter le son

- Démo harmoniques -

Il est important de bien différencier les notes et de faire des exercices de gammes, en se forçant à faire les différentes notes: dans l’ordre o (ou ou) fondamental, i, a, u (vous aviez déjà pensé à faire un u ?). Ainsi ces différents sons vont devenir des réflexes, et élargir nos possibilités de jeu.
On peut mettre en place des phrasés plus ou moins connu par coeur, avec l'enchaînement des harmoniques (o o i i -- i o o iiii)